La Flandre commémore la Première Guerre mondiale.

Commémoration du Grand Centenaire

Quatre années de guerre à l'échelle internationale : la Première Guerre mondiale était d'une envergure jamais connue. Sur plusieurs continents les empires coloniaux occidentaux prenaient les armes. Dans le monde entier, des nations et sociétés étaient gravement frappées par la violence.

Guerre industrielle

Suite à l'évolution technologique du 19ème siècle, la Première Guerre mondiale s'est développée comme un nouveau type de conflit. Elle aboutissait à une mobilisation massive de la population masculine adulte tandis que la guerre industrielle faisait son apparition sous forme de chars d'assaut, d'avions, de mitrailleuses, etc. Des batailles avec des centaines de milliers de soldats - jamais vues depuis les guerres napoléoniennes - devenaient la norme.

La Belgique comme champ de bataille

La Première Guerre mondiale a entraîné la Belgique dans le premier conflit armé depuis son indépendance en 1830. De nouveau, une génération était confrontée à un pouvoir occupant étranger, à la famine et aux ravages matériels. Le coût humain était énorme. Sur le seul territoire belge, les quatre années de guerre ont fait 600.000 de victimes.

Coupure mentale

Il ne faut pas non plus sous-estimer les conséquences de la Première Guerre mondiale. La guerre a clairement abouti à une coupure mentale et a porté un rude coup à la croyance dans le progrès du 19ème siècle et dans la société perfectible.

Des sociétés disloquées et une prospérité économique détruite ont abouti à une paix fragile dans les années 1920 et 1930. En même temps, la fin de la guerre a promu la démocratisation ultérieure de l'Europe, et le règlement de paix avec la Société des Nations en 1919 a été la première amorce d'une coopération internationale durable.